25 janvier 2006

Adieu...

Il y a plus d'une année maintenant, c'est ce mot que tu as prononcé à mon encontre... Autour de moi, tout s'est écroulé... Il y a eu une première douleur, celle du "pourquoi", restée sans réponse; suivie de près par celle du "plus jamais"...

demon1Ma vie avait basculé... Tout était à recommencer... Tout avait changé... Même la rose n'avait plus le même parfum, même mes larmes ne soulageaient plus ma douleur, même le plus beau des rêves avait perdu son charme... La vie : noire, sombre, monotone, sans intérêt...
Je n'avais pas le courage de me battre, pas le courage de tout affronter, pas le courage de tout recommencer... Il me restait l'espoir, l'espoir d'un retour impossible, mais plus le temps passait, plus l'espoir s'envolait... Comme pour pouvoir échanger ma douleur contre cet espoir, c'est mes veines que je tranchais... Mon poignet, mes bras, mon torse, mon dos... Mais c'était illusoire, on échange pas du sang contre des pensées... Je l'ai compris au fil du temps...
Je n'avais plus rien à perdre... Alors, c'est vers toi que je suis retournée... Tu ne voulais pas me voir, pourtant, j'ai pu vider mon sac, là, à tes pieds... Je t'ai tout demandé, mes dernières interrogations, tes pensées à mon égard, sans plus aucune limite... De toute façon, tout était terminé... Je t'ai quitté en te disant "adieu", qui pour moi, signifie "plus jamais"...

Voilà... J'étais prête, mes comptes étaient bouclés... Pourtant, je n'étais pas pressée, pour la permière fois depuis trop longtemps, j'étais bien, je souriais même, car je connaissais la suite de cette histoire... Il me restait quelques sous au fond d'une poche, je trouvais bête de les garder... Toujours avec le sourire, je suis rentrée au bar... Je me suis assise, toute seule... J'ai commandé au serveur ma "dernière boisson", je le savais... Je savourais ma victoire, la solution que j'avais trouver, mes derniers instants dans ce monde...
Et puis... J'ai penser... Il me fallait donner une explication à tous, je ne pouvais pas partir comme ça... Alors j'ai pris une feuille, un stylo... J'ai tracer les grandes lignes de ma vie, j'ai remercié mes amis, mes parents, je leur ai dit de ne pas s'inquiéter, d'essayer de me pardonner... Voilà, tout était prêt! Je ne m'étais pas sentie autant bien que ça depuis longtemps... Et puis, tout à coup : "T'as du feu?" Un vieil homme d'une soixantaine d'années s'était assis au bar, à côté de moi. Bien émèché, il commença à me raconter sa vie... De toute façon, je n'étais pas pressée! Et puis, tout à coup :
                                                                                                                                                 
rails3"Quand j'avais à peu près ton âge, je venais de me faire quitter par ma copine, j'avais des problèmes... J'en avais trop marre, alors j'ai décidé d'en finir. J'ai été sur les voies de chemin de fer, et j'ai commencé à marcher. J'avais mon walkman sur les oreilles, très fort, pour ne pas entendre le train arriver... Je marchais sur la voie de gauche, j'ai entendu un bruit qui se rappochait, j'ai levé la tête et j'ai fait une dernière prière... 3 secondes après, le train m'a passé à côté... Sur la voie de droite!!! C'est depuis ce jour que je sais que les trains roulent à gauche... Je me suis dit que j'étais trop con de pas avoir penser à ça, mais là j'avais peur... Alors je suis rentré chez moi...
Aujourd'hui je me dis heureusement que je l'ai pas fais, je serais plus là pour regretter, mais j'aurais manquer tellement de choses... Et mes enfants, ah c'est tellement beau un enfant! Un jour aussi tu en auras, et là ta vie va vraiment changer!"

Mais qu'est ce qui lui prend de me raconter des choses pareilles? Je le connais pas ce type... Je suis restée à l'écouter parler de la vie qu'il avait failli abandonné... Et puis, il est parti, comme il était venu. Il m'a dit "Bonne chance" et il est sorti. Je suis restée là, appuyée au bar, à penser à cet homme... Et puis mes pieds m'ont porté, jusqu'à la gare, j'ai pris le train, je suis rentrée à la maison... Pourquoi? Je ne sais pas...

horseheadQuelques jours plus tard, je suis retournée dans ce bistrot où j'avais l'habitude d'aller. J'ai demandé au serveur qui était cet homme avec qui j'avais discuté si longtemps le lundi soir. Il me répondit qu'il ne l'avait jamais vu, où du moins qu'il n'en avait aucun souvenir. Selon lui, c'était la première fois que cet homme était entré dans ce bistrot. J'ai continué à retourner régulièrement dans ce bistrot, bien décidée à y rencontrer à nouveau cet homme. Je ne l'ai jamais revu...

Je n'ai jamais cru en Dieu, mais aujourd'hui, je crois aux anges...

Posté par _me_ à 20:36 - Commentaires [11] - Permalien [#]


Commentaires sur Adieu...

    ?

    Ts les textes ds ton blog st de toi????
    Félicitations en tt cas c' est vraiment profond ce que tu mets dessus!!!!!!

    Posté par marion, 26 janvier 2006 à 09:48 | | Répondre
  • Non, tous ne sont pas de moi, mais en général je l'écris quand il ne sont pas de moi. Ce texte est un passage de ma vie simplement, comme tant d'autre de mes textes.

    Posté par _me_, 26 janvier 2006 à 19:35 | | Répondre
  • Très belle histoire

    Comme a chaque fois on se demande si c'est une fiction ou du vecu.

    Juste un detail qui m'a "choqué" ... un petit anachronisme a mon avis... je ne te connais pas, ni ton age mais tu as quoi une 20aine d'annees au plus. Donc le vieillard du bar il avait ton age il y a environ 40ans soit vers 1966. Je ne pense pas dire de betise en affirmant qu'a cette epoque les welkman n'existaient pas ... ca doit au mieux dater de fin 70 non ? A verifier...

    Voila ce n'est pas pour t'embeter que je te dis ca, juste pour rendre l'histoire encore plus realiste (oui je sais peu de puristes comme moi auront noté ce détail...).

    Autre chose ... je ne crois plus vraiment en Dieu... et pourtant j'ai la conviction d'avoir rencontré un ange... ou une fée peut-être je ne sais pas trop... mais une chose est certaines quelque part quelqu'un qu'on ne connait pas veille sur nous.

    Posté par amarthband, 30 janvier 2006 à 13:21 | | Répondre
  • kikou ! Toute la premiére ^partie me rappel cke g connu et jdoi dire ke kom dab c trés bien écri!! Ms perso jne croi pas o anges tout comme o destin a moin ke c ke je ne lai pa rencontrer ... Ms voila perso je croi ke de tte facon on es ts destiné a la même fin la mort et ke ange ou pas c nous ki choissison notr mort et même un ange ne pourai rien i changer tout comme personne ne pt jms combler le vide d'un amour perdu... biz

    Posté par Pipeline, 01 février 2006 à 15:29 | | Répondre
  • d'ou vient cette inspiration ?

    salut ^^ je voulais savoir d'ou vient cette inspiration pour tes poèmes ? est ce de l'inspiration de ce que tu as vécu ? je fais aussi des poèmes et presque tous ce que j'écris vient de ce que j'ai vécu. alors si tu veux venir voir un jour mon blog n'ésite pas c'est http:/melindawaren.canalblog.com

    allez a+

    Posté par melindawaren, 04 février 2006 à 17:34 | | Répondre
  • ya des jours ou des soirs ou on a envie en effet d'en finir ...je sais cela...il y a effectivement des anges parfois..
    j'aime votre blog , je ne suis pas régulière mais je vous suis depuis un moment...

    Posté par douce amie, 05 février 2006 à 19:07 | | Répondre
  • ...

    Je n'ai qu'une chose à dire, c'est superbe !
    Je fais souvent comme toi, écrire des tranche de vie, mais ce n'est jamais aussi profond je dois dire ...
    Bravo !
    Parce qu'on se met vraiment à ta place...
    Je revindrais moi, je te le dis.

    Posté par Dark Raven, 06 février 2006 à 14:13 | | Répondre
  • FIls-du-soleil

    ca te derange si jminspire un peux de tes texte ki son superbe???
    pour ecrire 2 3 chanson..???

    Posté par Sonnsone, 09 février 2006 à 19:40 | | Répondre
  • Sonnsone

    Non, cela ne me dérange pas... Mais par contre, j'aimerais beaucoup les voir!
    Bizoux! Redonne-moi des nouvelles!

    Posté par _me_, 13 février 2006 à 21:55 | | Répondre
  • heuresent que tu n'as pas mis fin a ta vie car il ya tellement de chose merveilleuse. on parlant de train j'ai failli me faire aspiré l'autre jour. au lieu de descendre à saxon je suis déscendue à riddes et pour ne pas attendre une heure j'ai traverser les voies et qu'est ce que je vois en face de moi UN TRAIN la je me dis merde merde qu'est ce que je fais, je suis monté sur une colline puis je suis redécendue. je me suis dit que je retourné au quai j'ai marché denouveau sur la voie et qu'est ce que je vois UN TRAIN DIRECT passé à coter de moi, si les deux train serais en meme temps je me serais fait haspirer

    Posté par melindawaren, 04 avril 2006 à 19:07 | | Répondre
  • Amai

    Bonjour, moi, je suis belge (normalement je parle néerlandais) mais j'ai lis tes poèms, c'est formidable, vraiment. Comme on dit en néérlandais: 'Amai, ik sta versteld'
    Bravo!!! C'est magnifique
    Alors
    Salut
    Eva

    Posté par Eva, 28 avril 2007 à 14:32 | | Répondre
Nouveau commentaire